Week-end Rêve d’enfance au Puy du Fou, 3 et 4 mai 2014

Au petit matin, 19 valeureux soldats ont enfourché leur destrier à la conquête des terres vendéennes. Dans le car, les joutes font rages : mimes, 007, tzar, « dans ma valise j’ai mis »… Les enfants partagent leurs connaissances : beaucoup ont fait leurs petites recherches sur le PuyOLYMPUS DIGITAL CAMERA-du-Fou, récemment promu au rang de meilleur parc d’attraction du monde, et sont d’autant plus impatients d’arriver.

Nous arrivons au château où nous passerons la nuit. A peine le temps de déposer nos sacs que nous voilà repartis, direction le Puy-du-Fou.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Comment ouvrir autrement la visite du parc que par le bal des Oiseaux Fantômes ? Nous plongeons dans les souvenirs d’enfance d’Aurore, princesse et fauconnière. La magie opère petit à petit. Au rythme des pas de danse d’Aurore et d’Eloïse défilent gracieusement les magnifiques rapaces. Les buses, colombes et chouettes effraies, les dames blanches, sillonnent le ciel. Le chevalier Tancrède passe au trot oriental sous nos yeux en exhibant un magnifique caracara. Puis vient le tour du serpentaire, lequel, sous les éclats de rires des enfants, s’acharnOLYMPUS DIGITAL CAMERAe à marteler de coups de bec un reptile en cuir. Des aigles royaux planent à quelques centimètres de nos têtes. Suivent les vautours, détrousseurs de pèlerins, qui s’associent à Wagner pour offrir des sensations fortes aux enfants. Soudain, de la montgolfière jaillissent une armée de rapaces, obstruant le ciel dans une chorégraphie féerique. Les faucons rivalisent d’agilité en attrapant au vol les gourmandises lancées par les maîtres fauconniers, devant nos yeux ébahis. Comme dans une invitation à la valse, ils piquent au-dessus de nos têtes avant de redresser leur course au dernier moment : frissons garantis pour nous tous !

Puy-du-fou bal des oiseaux fantomes

puy-du-fou mousquetaire

 

Nous faisons un bond dans le temps et nous retrouvons sous la dynastie des Bourbons pour faire connaissance avec Richelieu,    ses mousquetaires et … Cyrano de Bergerac ! Nous vivons ce roman de cape et d’épée avec Bouton d’or, ce     palefrenier qui brava l’injustice et fit de son courage une lame suffisamment aiguisée pour surmonter tous les obstacles. Des dizaines de gendarmes corrompus surgissent des lanternes, traversent la foule et encerclent notre héros. Les mousquetaires prêtent main forte et enchaînent les cascades, traversent les murs, cabriolent, esquivent, assènent, plongent. Les gendarmes persévèrent, mais en vain : la justice aura eu raison du nombre. Devant tant de bravoure, Richelieu, presque aussi ébahi que les enfants, sonne le début de la fête. Le tumulte de la bataille laisse place à l’entraînant flamenco des bohémiennes. La scène se recouvre peu à peu d’eau et les lumières miroitent dans les éclaboussures soulevées par les pieds des danseuses et par les sabots des chevaux blancs se cabrant majestueusement.

Puy-du-fou

La brune point et les estomacs se creusent. L’heure est venue de faire grande ripaille. Hâtons-nous d’aller festoyer à l’auberge du Puy-du-Fou ! Nous amenons nos chers Messires et gentes Dames faire bonne chère au sein d’un banquet médiéval. La taverne est scindée en deux, entre le royaume de France et de Navarre et la couronne d’Angleterre, à qui nous sommes féaux. Un baladin explique le déroulement des épreuves qui opposent les deux rivaux pendant que les serviteurs apportent des fourneaux moult victuailles : poulailles embrochées, terrine de lyèvre, écOLYMPUS DIGITAL CAMERAus en chocolat… La bastaille fait rage, nous faisons tous le Jacques et guerroyons ardemment, à grand renfort de criements, pour tenter de remporter la joute. Mais, fripons, les François sont proclamés vainqueurs au son de l’olifant. Peu importe aux enfants, amusés, la panse et le gosier emplis : nous savons la victoire nostre !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

 

 

 

Il fait maintenant noir. Mais nos apprentis paladins ont encore soif d’aventures. Direction le lac pour le spectacle nocturne les Orgues de Feu, histoire de s’en mettre une dernière fois plein la vue avant d’aller retrouver Morphée. Le Puy-du-Fou revisite les plus beaux morceaux de la musique classique dans une éblouissante chorégraphie d’eau et de lumière. La poésie du spectacle nous émeut tous, du plus petit au plus grand et c’est non sans émotion que nous retournons passer la nuit au château.

 

puy-du-fou orgues de feu

Au menu du petit-déjeuner, brioche et confiture maison, de quoi prendre des forces pour une matinée pleine de nouvelles aventures ! Quand, taquins, nous évoquons la bataille de polochons qui fit rage la veille, les garçons feignent de ne pas savoir de quoi on parle. Mais demandez-leur qui a remportée l’escarmouche et vous verrez des langues se délier !

Première étape de la matinée, le passage shopping s’impose. Dans le bourg 1900 –un centre-ville entièrement reconstitué-, les enfants achètent des souvenirs, font l’emplette de cadeaux pour leurs parents, se procurent quelques kilos de bonbons « Made in Vendée » et s’arment d’épées en plastique.

Hardi, preux chevaliers ! Venez chanter la pastourelle avec le secret de la Lance ! Derrière les acrobaties périlleuses des cavaliers, derrière les prouesses des archers, les enfants révisent l’Histoire de France avec Jeanne d’Arc. Décidemment, au Puy-du-Fou, le divertissement, l’émerveillement et le rêve ont bien de grandes vertus pédagogiques ! Bouquet final, le château fort pivote pour exhiber une façade de château renaissance : de l’obscurantisme de la guerre des cent ans aux lumières de la Renaissance. L’exploit technique, la performance des acteurs, la perfection de la mise en scène sont au service d’un morceau de bravoure artistique : revivre avec émotion notre Histoire.

Nous traversons ensuite la vallée fleurie pour plonger dans la légendaire forêt de Brocéliande. Les enfants revivent les aventures du roi Arthur et de ses chevaliers le temps d’un dernier spectacle. Les effets spéciaux s’enchaînent et rendent la représentation presque surnaturelle. La table ronde et les chevaliers attablés s’élèvent dans les airs, tanguent, tournoient, se retournent. Des profondeurs du lac sortent des chevaux vêtus des plus belles parures. Merlin l’enchanteur traverse la herse et disparaît dans un nuage de fumée. Tout pour ravir les yeux et l’imagination des enfants !

puy-du-fou table ronde

Il est temps de retourner au berceau. Une certitude : les chevaux galoperont, les épées s’entrechoqueront, l’eau jaillira, le feu surgira, les danseuses valseront et les faucons voltigeront encore longtemps dans la tête de nos aventuriers quand ils fermeront les yeux.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s