Jour 6 : Roccapina

Réveil en douceur sur les bateaux en ce samedi matin. Nous partons du port de Bonifacio et après trois heures de navigation nous arrivons à Roccapina et nous découvrons une magnifique plage de sable blanc. Pendant la navigation, quelques bateaux ont même eu la chance d’apercevoir des dauphins.

Nous déjeunons sur le bateau et nous nous rendons sur la plage pour profiter de la journée. Au programme de l’après-midi : baignade, football, balle aux prisonniers, béret, plongée et châteaux de sable.

Le soir, des veillées sont organisées sur chaque bateau (loup-garou, perudo, jeux de cartes…). Les enfants sont ravis.

Jour 5 : Bonifacio

Quand les enfants s’éveillent dans le port de Bonifacio, la journée s’annonce sous le signe de la détente. Le petit déjeuner commence avec l’arrivée du pain frais et après ce démarrage en douceur, on part faire quelques emplettes. Les enfants écument les boutiques de souvenirs, épuisent les stocks de cartes postales et découvrent la Caverne d’Ali Bonbon. Il faut dire que cette antre à confiseries vaut le détour avec ses tonneaux remplis de bonbons de toutes sortes et sa salle qui ressemble à une grotte. En début d’après-midi, on part visiter la ville, mais pas n’importe comment ! La Ligue contre le cancer nous a organisé un tour en petit train. Celui-ci nous emmène jusque dans la citadelle où les enfants découvrent le corail de Bonifacio et s’attardent dans une boutique de coquillages, étoiles de mer, éponges naturelles, oursins… Au retour, on leur annonce l’activité du soir : l’organisation d’un dîner presque parfait ! Ils ne manquent ni d’imagination ni d’enthousiasme et après quelques courses les enfants mettent la main à la pâte, pour le plus grand plaisir de nos papilles. Au menu : samosas, wrap de poulet, crudités en bâtonnets, feuilletés à la saucisse, fajitas, poulet au sésame, crumble aux pommes, roses des sables… Quelques jeux et un peu de vaisselle plus tard, les enfants s’endorment une dernière fois devant la capitainerie de Bonifacio.

Jour 3 et 4: Iles Lavezzi

Mercredi matin, départ de St-Cyprien. On met les voiles vers les îles Lavezzi. En arrivant on découvre un endroit paradisiaque où plein de poissons nagent dans une eau turquoise. Au mouillage, tous les voiliers sont accrochés côte à côte et les enfants peuvent passer librement de l’un à l’autre.
D’abord, on se baigne autour des bateaux, avec les masques on peut observer les algues et les animaux dans les rochers. Puis tout le monde embarque dans les annexes pour se rendre à la plage pour se baigner encore plus et jouer au bord de l’eau. Mais il faut vite rentrer manger car une super veillée Fort-Boyart est prévue après le dîner. Malheureusement, quand retourne sur la plage pour préparer les activités Fort-Boyart, les moustiques nous attaquent de toutes parts ! Vite, vite, prenant notre courage à deux mains, nous fuyons vers les bateaux. S’ensuit une chasse aux moustiques légendaire puis on improvise des jeux sur les bateaux : loup-garou, blind-test et autres jeux de carte nous font rapidement oublier la veillée Fort-Boyart reportée.
Le lendemain matin, au réveil, nous nous émerveillons de nouveau devant les îles Lavezzi. Au programme : on part les explorer à pied ! Après une jolie balade sur les sentiers de la réserve naturelle, l’appel de la mer se fait entendre et les enfants ne tardent pas à y répondre ! On patauge, on part explorer les grottes dans les rochers, on rame un peu dans les annexes. Après avoir largué les amarres (et quand 6 voiliers sont ancrés, accrochés ensemble et amarrés aux rochers, ce n’est pas une mince affaire !) nous repartons naviguer naviguer vers de nouveaux horizons. Direction Bonifacio !

Les enfants se sont baladés dans les petites rues de Bonifacio et ont visité la citadelle.

Jour 2 : Saint Cyprien

Ce matin, chacun se réveille à son rythme dans le port de Porto Vecchio, au son des haubans qui claquent contre les mâts. Pain frais et viennoiseries attendent les petits matelots, et une fois qu’ils sont repus, douchés et équipés de gilets de sauvetage, nous pouvons quitter le port de Porto Vecchio.
À l’arrivée à St-Cyprien, ils trépignent en apercevant la plage ! Un déjeuner plus tard, ils embarquent sur les petites annexes pour rejoindre le rivage. Un grand espace de baignade est matérialisé par des bouées et les enfants s’en donnent à cœur joie : jeux de ballons, de raquettes, châteaux de sable… On révise les prénoms en jouant tous ensemble ! L’après-midi sur la plage s’achève de façon artistique avec la peinture des drapeaux de chaque bateau.
Retour à bord des bateaux : on se douche sur le pont. Ouste le sel et le sable ! L’air de rien la journée a été longue et il est grand temps de reprendre des forces. Ce soir c’est hot-dog et haricots verts. Le soleil se couche derrière les montagnes pendant que nous terminons la soirée autour de jeux de cartes, en prenant le temps d’observer les îles, les plages, les mouettes qui atterrissent et les poissons qui font un tour à la surface. C’est dans ce cadre idyllique que les enfants s’endorment sur l’eau.

 

Jour 1 : Porto Vecchio

Tous les enfants se sont retrouvés à Paris en fin de matinée accompagnés des internes et de quelques membres de l’association avant de décoller pour  Figari sur les coups de 15h.    Déjà dans l’avion, de belles amitiés ont été créées.

Une fois arrivés à Figari, un bus les attendait pour rejoindre les bateaux à Porto Vecchio.

Les membres de l’association et les skippers les ont accueillis sur les bateaux. Les petits mousses ont été répartis sur les navires.

Après s’être installés, ils ont été conviés à un gouter organisé par la Ligue contre le cancer.

Nous avons ensuite diné et chaque bateau a réalisé une veillée pour apprendre à mieux se connaitre. Loup garou, uno, Président et autres jeux ont été de la partie.